Le CNRS
 

Actualités


Visualiser la congélation d’émulsions en 5 dimensions grâce à la microscopie confocale

Publié le 24 avril 2018

Particules, gouttes, bulles, cellules… Observer leur congélation lorsqu’elles sont en suspension reste difficile. Lors de la solidification, des interactions complexes et encore mal comprises se mettent en place, contrôlant la microstructure finale des matériaux solidifiés. Dans Science, des chercheurs du Laboratoire de synthèse et fonctionnalisation des céramiques (LSFC) et du laboratoire Sciences et ingénierie de la matière molle (SIMM) montrent qu’il est possible d’utiliser la microscopie confocale pour étudier ces interactions in situ et que la présence de tensioactif joue un rôle essentiel dans l’interaction goutte/cristal de glace. Ce qui répondrait à des questions posées en biologie avec la cryopréservation des cellules ou en métallurgie, notamment.

Lire l’actualité scientifique


filet

Cérémonie de pose de la première pierre du bâtiment du BIAM

Publié le 23 avril 2018


© CNRS/Karine Baligand

La cérémonie de pose de la première pierre du bâtiment de l’Institut de biosciences et biotechnologies d’Aix-Marseille (BIAM) s’est déroulée le vendredi 20 avril en présence des partenaires institutionnels et de l’enseignement supérieur et de la recherche. Étape importante du projet « Cité des Énergies », la construction de ce centre d’excellence sur les énergies bas carbone offrira plus de 7 500 m² dédiés à la recherche fondamentale et au développement technologique dans le domaine de la biologie pour les énergies.


filet

Le clathrate hydrate d’ammoniac : une nouvelle phase solide à prendre en compte pour Titan, Encelade et d’autres objets du système solaire

Publié le 17 avril 2018

En simulant sur ordinateur le piégeage de la molécule d’ammoniac dans des clathrates hydrates, une équipe de physiciens hongrois et d’astrophysiciens français de l’Institut UTINAM et du Laboratoire d’astrophysique de Marseille (LAM), ont montré que le clathrate hydrate d’ammoniac pouvait être stable à basse température (jusqu’à 200 K) dans des conditions typiques de certains environnement planétaires ou du milieu interstellaire, confirmant ainsi les résultats d’une étude expérimentale, pourtant contrintuitive, publiée quelques années auparavant dans la littérature.

Lire l’actualité scientifique


filet

Finale des "Trophées scientifiques de Corse"

Publié le 10 avril 2018

Le Centre permanent d’initiatives pour l’environnement Corte Centre Corse (CPIE) à Rinascita, coordonnateur régional de la CSTI en Corse, l’Académie de Corse, l’Université de Corse et le CNRS ont organisé tout au long de la journée du vendredi 6 avril 2018 la troisième édition des "Trophées scientifiques de Corse" autour de 14 ateliers ludiques réalisés par les élèves. Ce rendez-vous unique est l’occasion de présenter sur une même journée les restitutions des productions scientifiques des finales régionales des différents concours scientifiques destinés aux collégiens et lycéens (Concours C-Génial, Concours Faites de la science, Les Olympiades de Chimie...).


filet

Finale académique du concours "Faites de la science"

Publié le 9 avril 2018


© Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse

L’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, en partenariat avec le Rectorat de l’Académie d’Aix-Marseille, la DRRT, la Région PACA, la CDUS, Aix-Marseille Université, le CEA, le CNRS, l’INRA et l’Inserm, ont accueilli jeudi 5 avril 2018 sur le campus Hannah Arendt 10 classes dans le cadre du concours "Faites de la science". Les lycéens et collégiens présents ont eu 10 minutes pour présenter au jury leur projet d’expériences scientifiques ou techniques réalisé durant l’année scolaire à la manière d’un chercheur. La qualité scientifique des projets, l’originalité des stands et l’autonomie des élèves ont été des critères déterminants. Les élèves de la classe de 5ème du Collège Marie Rivier de Sorgues ont remporté le concours avec leur stand "Impacts de l’Homme sur son environnement". Ils participeront à la finale nationale qui se déroulera à la Faculté des sciences et techniques de l’Université de Corse, le vendredi 8 juin 2018.

Pour en savoir plus


filet

Mercure, le cas particulier du système solaire, ne serait pas un cas unique !

Publié le 4 avril 2018

Une équipe internationale d’astronomes pilotée par un chercheur au Laboratoire d’astrophysique de Marseille (LAM) dévoile pour la première fois une planète extrasolaire dont la structure serait très proche de celle de Mercure – le cas particulier toujours inexpliqué du système solaire. C’est en utilisant les données de la mission K2 du télescope spatial Kepler de la NASA et du télescope HARPS de l’Observatoire de La Silla de l’ESO au Chili que cette équipe a pu faire cette étonnante découverte dont les détails sont publiés dans la revue Nature Astronomy du 26 mars 2018.

Lire l’actualité scientifique


filet

Des alcoxyamines photo-sensibles pour une libération contrôlée de nitroxydes

Publié le 4 avril 2018

Batteries, cellules solaires, polymères, antioxydants… Les nitroxydes ont de nombreuses applications mais ces molécules sont instables en milieux acide, oxydant et réducteur . Des équipes de recherche de l’Institut de chimie radicalaire (ICR) et de l’Institut des sciences des matériaux de Mulhouse (IS2M) ont proposé une stratégie efficace de protection des nitroxydes grâce à la lumière, publiée dans la revue Journal of the American Chemical Society.

Lire l’actualité scientifique


filet

Comment faire bonne impression en disant bonjour ?

Publié le 27 mars 2018

Un bonjour optimal, ça s’entend et maintenant ça se voit. Des chercheurs du CNRS, de l’ENS et d’Aix-Marseille Université, issus notamment de l’Institut de neurosciences de la Timone (INT), ont établi une méthodologie expérimentale leur permettant de révéler avec quel « filtre » (ou représentation mentale) nous jugeons la personnalité de quelqu’un à l’écoute d’un mot aussi simple que « bonjour ». Quelle intonation est optimale pour donner l’impression d’être déterminé ou digne de confiance ? Cette méthode, déjà utilisée par les chercheurs à des fins cliniques notamment auprès de personnes ayant subi un AVC, ouvre désormais un grand nombre de pistes dans la perception du langage. Ces résultats sont publiés dans la revue PNAS le 26 mars 2018.

Lire le communiqué de presse


filet

Finale régionale du concours MT180

Publié le 27 mars 2018


© CNRS/Karine Baligand

La finale régionale du concours « Ma thèse en 180 secondes », organisée par le regroupement Provence Méditerranée composé d’Aix-Marseille Université, de l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse et de l’Université de Toulon, sous l’égide du CNRS et de la CPU, s’est déroulée vendredi 23 mars 2018 sur le site de la Faculté de médecine de la Timone. 12 candidats ont eu 3 minutes pour présenter leurs travaux de recherche et convaincre le jury et le public venu en nombre pour cette 5ème édition du concours. Camylla Lima de Medeiros, doctorante au Centre interdisciplinaire d’étude des littératures d’Aix-Marseille (CIELAM) avec son travail sur "Marguerite Duras, Alejandra Pizarnik et Clarice Lispector : trois langages pour une écriture exilique", a remporté par la qualité de son intervention la 1ère place du concours et disputera donc la demi-finale nationale du 5 au 7 avril à Paris. Elle sera accompagnée pour cette demi-finale de Colin Gatouillat, doctorant à l’Institut des sciences du mouvement Etienne-Jules Marey (ISM), avec son intervention intitulée "Etude du processus de désportivisation chez des adolescents de collège et de lycée en France" qui a remporté le prix du public et la 3ème place des prix du jury. Emilie Dinh, doctorante à l’Institut de biologie du développement de Marseille (IBDM), avec son intervention "Etude de l’implication de la protéine de stress TP53INP1 dans la dégénérescence des neurones dopaminergiques de la substance noire au cours du vieillissement normal et dans le cadre de la maladie de Parkinson", remporte la 2ème place.


filet

Information aux laboratoires sur les abonnements Springer

Publié le 26 mars 2018

Les négociations entre le consortium Couperin.org - dont le CNRS fait partie - et Springer se sont achevées sur un constat de désaccord. Springer a indiqué qu’il couperait les accès à ces contenus au 1er avril. Les chercheurs ne pourront donc plus consulter les articles parus en 2018 dans les revues du bouquet diffusé par Springer sauf par des voies de substitution, en revanche les articles parus avant 2018 demeureront accessibles pour les établissements de l’ESR.

Lire l’information dans son intégralité


filet

archives Archives









 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Imprimer Contact Crédits Plan du site