Le CNRS
 

Actualités


Une "ola" pour le développement des embryons

Publié le 12 septembre 2019

L’élaboration progressive d’un embryon au cours de son développement est codée par des gènes… mais pas seulement. Dans une étude publiée dans la revue Nature, les scientifiques dont Thomas Lecuit, professeur au Collège de France à l’Institut de biologie du développement de Marseille (IBDM), décrivent une déformation progressive de cellules embryonnaires semblable à une vague. En utilisant une combinaison d’outils génétiques et informatiques, ils ont montré que chaque cellule contrôle mécaniquement le moment où sa voisine se déforme, propageant la vague dans l’embryon. Ce mécanisme confirme que les cellules peuvent s’auto-organiser.

Lire l’actualité scientifique


filet

Des nouvelles molécules dotées d’une double fonction d’activité anticancéreuse et d’inhibition de l’accumulation de lipides

Publié le 10 septembre 2019

Les personnes obèses ont souvent un risque plus élevé de développer une tumeur, car des taux de lipides élevés, provoqués par une synthèse et une accumulation aberrante de lipides, sont capables d’induire la tumorigénèse. Les chercheurs dont Ling Peng, chercheuse CNRS au Centre interdisciplinaire de nanoscience de Marseille (CINaM), ont créé des molécules dotées d’une double fonction d’activité anticancéreuse et d’inhibition de l’accumulation de lipides en conjuguant le produit naturel, la quercétine, et des médicaments alkylphospholipides synthétiques. Ce travail a été publié dans la revue Chemical Communications.

Lire l’actualité scientifique


filet

Des messages secrets cachés dans des polymères photosensibles

Publié le 5 septembre 2019

Des scientifiques du CNRS et d’Aix-Marseille Université dont l’Institut de chimie radicalaire (ICR) viennent de mettre en évidence l’intérêt de macromolécules sensibles à la lumière : exposées à la bonne longueur d’onde lumineuse, elles peuvent être transformées pour permettre de modifier, effacer ou décoder le message moléculaire qu’elles contiennent. Les résultats de ces recherches sont publiés depuis le 4 septembre 2019 dans la revue Nature Communications.

Lire le communiqué de Presse


filet

Les végétaux subissent le maximum d’extinctions dans les points-chauds mondiaux de biodiversité

Publié le 5 septembre 2019

Si les extinctions d’espèces sont l’une des conséquences majeures des pressions humaines qui s’exacerbent depuis l’Anthropocène, les mécanismes sous-jacents sont bien moins connus. Une étude publiée dans la revue Current Biology par un consortium international impliquant un chercheur de l’Institut méditerranéen d’écologie et de biodiversité marine et continentale (IMBE) montre que chez les végétaux le maximum d’extinctions se déroule dans les points-chauds mondiaux (hotspots) de biodiversité ; toutefois, cette « plongée vers l’extinction » demeure plus lente que chez d’autres groupes taxonomiques.

Lire l’actualité scientifique


filet

Un nouveau modèle de contagion sociale pour tenir compte des effets de groupe

Publié le 3 septembre 2019

Des modèles théoriques basés sur un réseau d’interactions entre personnes sont couramment utilisés pour décrire la propagation d’une maladie ou d’une idée dans une société. Pour aller plus loin dans la prédiction de cette propagation, des chercheurs dont Alain Barrat, directeur de recherche CNRS au Centre de physique théorique (CPT) ont développé un nouveau modèle de contagion qui prend en compte des interactions simultanées entre plusieurs personnes.

Lire l’actualité scientifique


filet

Même les scientifiques ont des stéréotypes de genre… qui peuvent freiner la carrière des chercheuses

Publié le 3 septembre 2019

Nous avons beau être convaincus que les sciences ne sont pas qu’une affaire d’hommes, le concept de science demeure beaucoup plus fortement associé au masculin qu’au féminin dans les esprits. Ce biais automatique, déjà identifié dans la population générale, est aussi présent chez la plupart des scientifiques sans que les intéressés n’en aient forcément conscience. Et dans certaines conditions, il peut conduire des jurys pourtant rigoureux à défavoriser les femmes lors de concours pour la promotion de chercheurs et chercheuses. Ce sont les résultats d’une étude menée par des scientifiques du Laboratoire de psychologie sociale et cognitive (LAPSCO), du Laboratoire de psychologie cognitive (LPC), et de l’Université de British Columbia (Canada), avec le soutien de la Mission pour la place des femmes du CNRS, publiée dans la revue Nature Human Behaviour le 26 août 2019.

Lire le communiqué de Presse


filet

La métropole d’Istanbul est-elle menacée par un séisme majeur ?

Publié le 25 juillet 2019

La faille nord-anatolienne constitue une frontière tectonique majeure entre l’Anatolie et l’Europe. Leurs mouvements relatifs, de l’ordre de 2 cm/an actuellement, y provoque régulièrement des séismes dévastateurs. Un des segments marins de cette faille, en mer de Marmara, ne semble pas avoir enregistré de séisme important depuis 1766. Au vu des ruptures successives récurrentes observées sur les segments adjacents, à terre et en mer, se pose la question de savoir si ce segment de faille est bloqué, et donc accumulerait des contraintes susceptibles de provoquer un séisme de forte magnitude, à moins de 50 km de la métropole d’Istanbul, ou si, au contraire, il coulisse de façon continue et asismique pour absorber le mouvement observé tout au long de la faille nord-anatolienne. Pour tenter de répondre à cette question, des équipes françaises dont Centre européen de recherche et d’enseignement de géosciences de l’environnement (CEREGE), allemandes et turques se sont associées pour réaliser une expérience de géodésie fond de mer innovante.

Lire l’actualité scientifique


filet

Bioéconomie bleue : Antoine Aiello nommé expert du co-rapporteur du Comité Economique et Social Européen

Publié le 25 juillet 2019

Le Professeur Antoine Aiello, Directeur du Laboratoire Stella Mare de l’Université de Corse et du CNRS, a été nommé en tant qu’expert du co-rapporteur du Comité Economique et Social Européen (CESE) dans le cadre des travaux menés sur la « bioéconomie bleue ».

Lire l’actualité scientifique


filet

Mécanismes de contrôle dans un écosystème marin complexe : moins de microplancton, moins de petits poissons, davantage de prédateurs

Publié le 19 juillet 2019

Une équipe de chercheurs français notamment de l’Institut méditerranéen d’océanographie (MIO) a étudié la baisse des prises de petits poissons pélagiques (sardines, anchois) par la pêche artisanale française observée en Méditerranée nord-occidentale depuis une dizaine d’années. Cette diminution aurait deux causes : une variation de la taille et de la biomasse de leur proies (plancton) due aux changements d’intensité de la convection hivernale et une augmentation de la biomasse de leurs prédateurs (chinchards, maquereaux, poutassous…) dont les juvéniles disposeraient de davantage de méso-zooplancton pour leur consommation.

Lire l’actualité scientifique


filet

Concours i-Lab 2019 : 35 lauréats CNRS récompensés

Publié le 18 juillet 2019

Pour cette 21e édition du concours national i-Lab, le CNRS s’impose une nouvelle fois avec 35 projets directement liés aux laboratoires de l’établissement dont le projet MISTRAL de l’Institut des matériaux, de microélectronique et des nanosciences de Provence (IM2NP).

Lire l’actualité de CNRS la lettre innovation


filet

archives Archives

Suivez-nous sur Twitter
Exposition itinérante 80 ans de Recherche en Provence
2019 : 80 ans du CNRS Provence et Corse
Les Jeudis du CNRS

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Imprimer Contact Crédits Plan du site