Le CNRS
 

Actualités


La physique marine, chef de l’orchestre phytoplanctonique !

Publié le 13 février 2018

Quand biologistes et physiciens de l’Institut méditerranéen d’océanographie (MIO) et de la Station biologique de Roscoff ont mis en commun leurs expertises pour observer la variabilité du phytoplancton océanique à une très fine échelle spatio-temporelle.
Biologistes et physiciens du MIO et de la SBR ont voulu en savoir plus sur la composition de la communauté phytoplanctonique et sa variabilité associées à de petites structures dynamiques à la surface de l’océan.

Lire l’actualité scientifique


filet

L’architecture des muscles explorée par IRM à très haut champ

Publié le 5 février 2018

Grâce à un appareil d’IRM à très haut champ (7 tesla) installé sur le site hospitalier du Centre de résonance magnétique biologique et médicale (CRMBM-CEMEREM), à Marseille, l’architecture 3D des muscles de la jambe a pu être caractérisée avec précision et reproductibilité. Les résultats, obtenus par une technique d’imagerie du tenseur de diffusion, sont publiés dans la revue Radiology.

Lire l’actualité scientifique


filet

Une hélice en nanographène

Publié le 30 janvier 2018

Des chercheurs de l’Institut des sciences moléculaires de Marseille (ISM2), du Centre Interdisciplinaire de Nanoscience de Marseille (CINAM) et de la Fédération des Sciences Chimiques de Marseille ont produit des nanographènes stables en trois dimensions. Sous forme d’hélice, ces nouveaux matériaux sont chiraux, offrant des propriétés supramoléculaires, photophysiques et structurales inédites. Ces travaux ont fait la une du Journal of the American Chemical Society.

Lire l’actualité scientifique


filet

SuperNEMO : les premières feuilles source sont prêtes à intégrer le cœur du détecteur

Publié le 24 janvier 2018

Après 4 ans de R&D et de production, la dernière feuille source pour le premier module de l’expérience SuperNEMO (Neutrino Ettore Majorana Observatory) a été produite. Il s’agit là d’une étape essentielle pour le programme scientifique et technologique de la collaboration internationale SuperNEMO impliquant 6 laboratoires de l’IN2P3, parmi lesquels le Centre de physique des particules de Marseille (CPPM). Installé au LSM, dans le Tunnel du Fréjus à 1700m sous la roche à l’abri des rayons cosmiques, SuperNEMO est un détecteur de 4e génération pour l’étude des propriétés fondamentales des neutrinos. Cette nouvelle génération de détecteurs, combinant calorimètres et trajectographes avec une source radioactive au centre, doit permettre de réduire considérablement le bruit de fond et de discriminer différents processus physiques.

Lire l’actualité scientifique


filet

Lancement d’une collection d’ouvrages numériques en libre accès

Publié le 24 janvier 2018

Le laboratoire Droits international, comparé, européen (DICE) lance Confluence des droits, une nouvelle collection d’ouvrages numériques. Cette collection a vocation à accueillir des monographies, thèses, actes de colloques et ouvrages collectifs, en français et en anglais, produits au sein et en dehors de l’unité.

Lire l’actualité scientifique


filet

Le chromosome bactérien sert à l’assemblage des complexes protéiques signalétiques

Publié le 10 janvier 2018

Des chercheurs du Laboratoire de chimie bactérienne (LCB) dévoilent de nouvelles fonctions du chromosome bactérien dans l’organisation de la cellule en démontrant que chez Myxococcus xanthus, le chromosome sert de plateforme pour l’assemblage de complexes signalétiques qui coordonnent le mouvement des bactéries en réponse à l’environnement. L’association de ces complexes avec l’ADN permet une réponse rapide et sensible des bactéries aux stimulations. Cette étude a été publiée le 21 novembre 2017 dans la revue PLoS Genetics.

Lire l’actualité scientifique


filet

Quand un virus à ARN devient fidèle : vers de nouvelles stratégies de lutte contre les coronavirus

Publié le 8 janvier 2018

Depuis le début du 21e siècle, deux types de coronavirus hautement pathogènes ont émergé : en 2003, la pandémie du SARS a contaminé 8 000 personnes parmi lesquelles 900 ont péri ; depuis fin 2012, le virus du MERS a infecté plus de 2 100 personnes, avec 35 % de mortalité. A l’heure actuelle, il n’existe aucun traitement contre les coronavirus – même la ribavirine, antiviral à large spectre d’action, n’a pas d’effet. Des chercheurs du laboratoire Architecture et fonction des macromolécules biologiques (AFMB) ont compris pourquoi, ouvrant la voie à de nouvelles stratégies de lutte contre ces maladies. Ces travaux sont publiés dans la revue PNAS le 25 décembre 2017.

Lire le communiqué de presse


filet

Pour que les cœurs battent

Publié le 20 novembre 2017

La maladie de Pompe est une affection génétique à l’issue souvent fatale qui entraine une faiblesse musculaire progressive. Gerlind Sulzenbacher et ses collaborateurs au laboratoire Architecture et fonction des macromolécules biologiques (AFMB), ont déterminé la structure tridimensionnelle de l’enzyme α-glucosidase acide (GAA), dont le dysfonctionnement est la cause de la maladie. Cette structure permet de comprendre l’effet d’une centaine de mutations affectant le fonctionnement de l’enzyme et offre un modèle atomique pour la conception de petites molécules, les chaperons pharmacologiques qui la stabilisent. Ces travaux, publiés dans la revue Nature Communications le 24 octobre 2017, représentent une avancée majeure pour le traitement de cette maladie.

Lire l’actualité scientifique


filet

Les motoneurones de la moelle épinière face à la douleur

Publié le 19 mai 2015

Le réflexe moteur de retrait est une réponse classique à une stimulation douloureuse. Les travaux de Frédéric Brocard, au sein de l’Institut de neurosciences de la Timone (INT), en collaboration avec des chercheurs de l’Université Cornell (USA) et de l’Institut de médecine à Budapest, révèlent des mécanismes cellulaires et moléculaires qui sensibilisent les neurones responsables de cette réponse motrice. Ces résultats qui ouvrent de nouvelles perspectives pour le traitement des douleurs neuropathiques, sont publiés dans la revue e-Life.

Lire l’actualité scientifique


filet

Fibromyalgie : accroitre la qualité de vie en boostant le métabolisme limbique

Publié le 13 mai 2014

Douleurs diffuses, fatigue, troubles du sommeil… La fibromyalgie touche 2 à 5% de la population, essentiellement des femmes. Ces patientes présentent un dérèglement du fonctionnement cérébral, qui pourrait expliquer leur hypersensibilité douloureuse. Le Pr. Eric Guedj et son équipe de l’Institut de Neurosciences de la Timone ont montré que ces altérations fonctionnelles pouvaient être, au moins en partie, corrigées par une technique de stimulation cérébrale. Cette amélioration s’accompagnait alors d’une diminution du handicap des patientes. Cette étude clinique a été publiée dans Neurology.

Lire l’actualité scientifique


archives Archives











 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Imprimer Contact Crédits Plan du site