Le CNRS
  filet

Actualités


Vers une description générale des auto-intersections dérivées.

Publié le 7 février 2017

Au sein de la géométrie algébrique, la théorie de l’intersection a pour objet de décrire comment des variétés algébriques se coupent dans un espace ambiant. Des travaux récents, menés par Julien Grivaux de l’Institut de mathématiques de Marseille (I2M), donnent une description géométrique complète de l’approximation au premier ordre d’une auto-intersection générale. Ils ouvrent la voie à une meilleure compréhension des auto-intersections dérivées. Un premier pas dans la compréhension d’objets difficiles à appréhender géométriquement.

Lire l’actualité scientifique


filet

Pharmacologie : des nano-antennes optiques pour la détection sans marquage de protéines individuelles

Publié le 6 février 2017

En contournant les limites de la spectroscopie de fluorescence avec des nano-antennes optiques, Jérôme Wenger, chercheur à l’Institut Fresnel, étudie des protéines individuelles sans marquage pour mieux discerner leurs mécanismes d’association. Récompensé par une bourse ERC Consolidator Grants 2016, son projet intitulé TryptoBoost pourrait contribuer au développement de médicaments plus efficaces.

Lire l’actualité scientifique


filet

Illusions visuelles : leur origine est dans la prédiction

Publié le 31 janvier 2017

Des chercheurs de l’Institut de neurosciences de la Timone (INT) apportent un éclairage théorique nouveau sur une illusion visuelle découverte dès le début du XXème siècle. Elle restait incomprise alors qu’elle pose des questions fondamentales sur la manière dont notre cerveau représente les événements dans l’espace et dans le temps. Cette étude parue le 26 janvier 2017 dans la revue PLOS Computational Biology, montre que la solution se situe dans les mécanismes prédictifs intrinsèques aux traitements neuronaux de l’information.

Lire l’actualité scientifique


filet

La toile cosmique dans l’Univers distant dévoilée pour la première fois par le sondage VIPERS

Publié le 30 janvier 2017

Le plus grand projet jamais réalisé par les télescopes de l’Observatoire Austral Européen (ESO) pour cartographier l’Univers en trois dimensions vient de se terminer avec la mesure précise de la position de plus de 90 000 galaxies lointaines. La mise à disposition publique des données du sondage spectroscopique VIMOS Public Extragalactic Redshift Survey (VIPERS) le 18 novembre a été l’occasion de la sortie d’une série de résultats de premier plan, qui mettent en lumière l’importance de la structure à grande échelle de l’Univers pour comprendre la cosmologie et la formation des galaxies. Ces travaux ont été menés par une équipe internationale dans laquelle des chercheurs français du Laboratoire d’Astrophysique de Marseille (LAM), du Centre de Physique Théorique de Marseille (CPT) et de l’Institut d’Astrophysique de Paris (IAP) sont fortement impliqués.

Lire l’actualité scientifique


filet

Genes’Ink au CES 2017 de Las Vegas

Publié le 20 janvier 2017

Le 50e Consumer Electronic Show (CES) s’est déroulé du 5 au 8 janvier 2017 à Las Vegas (Etats-Unis). Plusieurs start-up liées au CNRS dont Genes’Ink, issue du Centre interdisciplinaire de nanoscience de Marseille (CINAM), parmi les 500 meilleures start-up mondiales sélectionnées par la Consumer Technology Association (CTA), exposaient leurs innovations au sein de l’Eureka Park.

Lire l’actualité scientifique


filet

Cérès, un objet trans-neptunien ?

Publié le 17 janvier 2017

Une équipe internationale composée principalement de chercheurs français du Laboratoire d’astrophysique de Marseille (LAM) a révélé la présence de poussières exogènes à la surface de Cérès, le plus gros astéroïde de la ceinture principale. Cette contamination provient vraisemblablement d’un nuage de poussières situé dans la ceinture principale externe et qui s’est formé à la suite d’une collision récente, il y a moins de 10 millions d’années. Or, l’origine de ces poussières ouvre la possibilité que Cérès ne se serait pas formé dans la ceinture principale d’astéroïdes, située entre Mars et Jupiter, mais dans une autre ceinture plus lointaine, située au-delà de Neptune.

Lirel’alerte presse


filet

Les babouins produisent des vocalisations comparables aux voyelles

Publié le 16 janvier 2017

Les babouins produisent des vocalisations comparables aux voyelles. C’est ce qu’ont mis en évidence des chercheurs du Gipsa-Lab, du Laboratoire de psychologie cognitive (LPC) et du Laboratoire d’anatomie de l’Université de Montpellier grâce à des analyses acoustiques de vocalisations, couplées à une étude anatomique des muscles de la langue et à une modélisation des potentialités acoustiques du conduit vocal des singes. Publiées dans PLOS ONE le 11 janvier 2017, les données confirment que les babouins sont capables de produire au moins cinq vocalisations ayant les propriétés des voyelles, malgré un larynx élevé, et qu’ils sont capables de les combiner lorsqu’ils communiquent avec leurs partenaires. Les vocalisations des babouins préfigurent ainsi un système de parole chez les primates non humains.

Lire le communiqué de presse


filet

Les conditions de formation des eaux denses profondes en Méditerranée

Publié le 4 janvier 2017

Une étude des différentes phases de la formation d’eaux denses profondes en Méditerranée Nord-Occidentale a été menée par un groupe de chercheurs provenant d’une dizaine de laboratoires français, dont l’Institut méditerranéen d’océanographie (MIO), dans le cadre d’HyMeX (Hydrological cycle in the Mediterranean experiment) et de MerMex (Marine ecosystems response in the Mediterranean experiment), deux programmes du méta-programme MISTRALS (Mediterranean integrated studies at regional and local scales). Ils ont pu analyser finement le mélange vertical des masses d’eaux et le refroidissement qui s’ensuit et mettre en évidence l’importance des échanges latéraux d’eaux.

Lire l’actualité scientifique


filet

Une interaction protéine-protéine gouverne l’efficacité de ré-initiation de la transcription chez le virus de la rougeole

Publié le 4 janvier 2017

Une étude pluridisciplinaire, menée par des chercheurs du Centre international de recherche en infectiologie (CIRI), du laboratoire Architecture et fonction des macromolécules biologiques (AFMB) et du Centre de recherche en cancérologie de Marseille (CRCM), décrypte le mécanisme moléculaire qui assure une transcription optimisée des ARN messagers du virus de la rougeole requise pour une production équilibrée de chacune des protéines virales. Cette étude qui ouvre de nouvelles perspectives pour concevoir des antiviraux, a été publiée le 9 décembre 2016 dans la revue PloS Pathogens.

Lire l’actualité scientifique


filet

Thomas Lecuit, titulaire de la nouvelle chaire « Dynamiques du vivant » au Collège de France

Publié le 4 janvier 2017

Par décret du 29 novembre 2016, Thomas Lecuit, directeur de recherche CNRS à l’Institut de biologie du développement de Marseille (IBDM) et membre de l’Académie des sciences, a été nommé et titularisé en qualité de professeur au Collège de France sur la chaire « Dynamiques du vivant ». Sa nomination s’inscrit dans une longue tradition au Collège de France d’encourager l’interdisciplinarité et l’émergence de disciplines nouvelles.


filet

archives Archives













La webradio participative du CNRS

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Imprimer Contact Crédits Plan du site