Le CNRS
  filet

Actualités


Le CNRS a fêté les 10 ans de l’ERC

Publié le 23 mars 2017


Les lauréats : Katell Berthelot, directrice de recherche CNRS, Adrien Meguerditchian, chargé de recherche CNRS, David Robbe, chargé de recherche Inserm, Jérôme Wenger, chargé de recherche CNRS, Olivier Le Fèvre, astronome AMU, et Eric Vivier, professeur AMU (absent de cette photo) © CNRS/Karine Baligand


La délégation Provence et Corse du CNRS a organisé mardi 21 mars 2017, en partenariat avec AMU, l’Inserm et la Représentation permanente de la Commission européenne à Marseille, une soirée exceptionnelle pour les 10 ans du Conseil européen de la recherche. Cet évènement a permis au grand public de découvrir les travaux de 6 lauréats provençaux des prestigieuses bourses de l’ERC. Cette soirée s’est déroulée en présence de Patrice Bourdelais, directeur de l’INSHS du CNRS, de Younis Hermès, délégué régional du CNRS, d’Yvon Berland, président d’AMU, et de Dominique Nobile, délégué régional de l’Inserm.

Pour en savoir plus


filet

Des composants électroniques en germanène : une réalité

Publié le 17 mars 2017

Des physiciens de l’Institut des matériaux, de microélectronique et des nanosciences (IM2NP) et du Laboratoire de physique des interfaces et des couches minces (LPICM) au sein d’une collaboration internationale ont démontré qu’il était possible de garder intact les propriétés électroniques du germanène, cousin du graphène, en effectuant la croissance du germanène sur du graphite. Il est maintenant possible d’envisager la fabrication de composants électroniques fonctionnels à base de germanène.

Lire l’actualité scientifique


filet

Rencontre thématique « L’innovation au CNRS »

Publié le 15 mars 2017


Cette rencontre a été organisée en présence notamment de Younis Hermès, délégué régional du CNRS, de Frédéric Guelle, adjoint au maire des 9ème et 10ème arrondissements de Marseille, et des partenaires. © CNRS / Karine Baligand

La Délégation Provence et Corse du CNRS a organisé, en partenariat avec Aix-Marseille Université, la SATT Sud-Est, Grand Luminy Technopôle, l’Incubateur Impulse, Toplink Innovation, l’INPI et BPI France, le vendredi 10 mars 2017, une journée thématique sur "l’Innovation au CNRS". Cette rencontre proposait aux décideurs politiques, aux entrepreneurs et aux acteurs de l’innovation un focus et des échanges sur les liens entre la recherche publique et la création d’entreprise innovante. Cet évènement a été organisé autour de deux temps forts constitués par les témoignages des chercheurs à l’origine de l’invention et des dirigeants des start-up Vect-Horus et Powersea, suivis d’une table ronde en présence des partenaires de la rencontre.


filet

On sait pourquoi Drosophila suzukii cause de si gros dégâts aux cultures de fruits

Publié le 13 mars 2017

Arrivée en Europe et aux États-Unis depuis l’Asie il y a une dizaine d’années, la mouche Drosophila suzukii est une espèce invasive, ravageur de nombreux fruits de culture, comme les fraises et les cerises, et contre laquelle aucune solution efficace n’est disponible. À l’inverse de la plupart des autres espèces de drosophiles, qui pondent sur des fruits en putréfaction, Drosophila suzukii cible les fruits mûrs, accélérant ainsi leur décomposition. Des chercheurs de l’Institut de biologie du développement de Marseille (IBDM) et de la LMU Munich ont découvert qu’au cours de son évolution, D. suzukii est devenue plus sensible aux odeurs et aux goûts des fruits mûrs qu’à ceux des fruits fermentés, et capable de pondre dans des fruits relativement fermes. En inactivant spécifiquement des neurones ou des récepteurs olfactifs chez cette espèce, ils ont ensuite démontré que l’odeur de fruits frais stimule la ponte des femelles. Les scientifiques cherchent maintenant à déterminer la ou les molécule(s) qui active(nt) le comportement de ponte – un préalable nécessaire à la mise au point de leurres ou de molécules à même de bloquer la ponte. Au-delà, ces résultats éclairent la manière dont des comportements innés – comme la ponte – sont modifiés au cours de l’évolution.


filet

Un regard détaillé sur des galaxies naissantes

Publié le 8 mars 2017

En poussant les plus grands télescopes à leurs limites, une équipe internationale d’astronomes, impliquant des chercheurs français du Laboratoire d’astrophysique de Marseille (LAM) et de l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie de Toulouse (IRAP) a découvert une population de petites galaxies naissantes à une distance de plus de 11 milliards d’années-lumière, qui nous apporte des informations précieuses sur les premiers stades de formation des galaxies. Bien que rares, ces galaxies révèlent avec des détails sans précédent les conditions physiques extrêmes qui ont existé lorsque les premières galaxies se sont formées juste après le Big Bang. L’article a été publié dans Nature Astronomy le 2 mars 2017.

Lire l’actualité scientifique


filet

Une expérience dévoile la structure des bandes de Jupiter

Publié le 28 février 2017

Les surfaces de Jupiter, de Saturne, et probablement de la plupart des planètes géantes gazeuses, s’organisent en couronnes de vents intenses circulant alternativement vers l’est et vers l’ouest. Si leur largeur est facilement observable, la profondeur de ces rayures fait débat. Des chercheurs de l’Institut de recherche sur les phénomènes hors équilibre (IRPHE) et de l’université de Californie ont montré qu’elles se prolongent probablement sur des milliers de kilomètres sous la surface, grâce à un modèle et une expérience qui s’appliquent à toutes les géantes gazeuses. Ces travaux sont publiés dans Nature Physics.

Lire l’actualité scientifique


filet

Vers une description générale des auto-intersections dérivées.

Publié le 7 février 2017

Au sein de la géométrie algébrique, la théorie de l’intersection a pour objet de décrire comment des variétés algébriques se coupent dans un espace ambiant. Des travaux récents, menés par Julien Grivaux de l’Institut de mathématiques de Marseille (I2M), donnent une description géométrique complète de l’approximation au premier ordre d’une auto-intersection générale. Ils ouvrent la voie à une meilleure compréhension des auto-intersections dérivées. Un premier pas dans la compréhension d’objets difficiles à appréhender géométriquement.

Lire l’actualité scientifique


filet

Pharmacologie : des nano-antennes optiques pour la détection sans marquage de protéines individuelles

Publié le 6 février 2017

En contournant les limites de la spectroscopie de fluorescence avec des nano-antennes optiques, Jérôme Wenger, chercheur à l’Institut Fresnel, étudie des protéines individuelles sans marquage pour mieux discerner leurs mécanismes d’association. Récompensé par une bourse ERC Consolidator Grants 2016, son projet intitulé TryptoBoost pourrait contribuer au développement de médicaments plus efficaces.

Lire l’actualité scientifique


filet

Illusions visuelles : leur origine est dans la prédiction

Publié le 31 janvier 2017

Des chercheurs de l’Institut de neurosciences de la Timone (INT) apportent un éclairage théorique nouveau sur une illusion visuelle découverte dès le début du XXème siècle. Elle restait incomprise alors qu’elle pose des questions fondamentales sur la manière dont notre cerveau représente les événements dans l’espace et dans le temps. Cette étude parue le 26 janvier 2017 dans la revue PLOS Computational Biology, montre que la solution se situe dans les mécanismes prédictifs intrinsèques aux traitements neuronaux de l’information.

Lire l’actualité scientifique


filet

La toile cosmique dans l’Univers distant dévoilée pour la première fois par le sondage VIPERS

Publié le 30 janvier 2017

Le plus grand projet jamais réalisé par les télescopes de l’Observatoire Austral Européen (ESO) pour cartographier l’Univers en trois dimensions vient de se terminer avec la mesure précise de la position de plus de 90 000 galaxies lointaines. La mise à disposition publique des données du sondage spectroscopique VIMOS Public Extragalactic Redshift Survey (VIPERS) le 18 novembre a été l’occasion de la sortie d’une série de résultats de premier plan, qui mettent en lumière l’importance de la structure à grande échelle de l’Univers pour comprendre la cosmologie et la formation des galaxies. Ces travaux ont été menés par une équipe internationale dans laquelle des chercheurs français du Laboratoire d’Astrophysique de Marseille (LAM), du Centre de Physique Théorique de Marseille (CPT) et de l’Institut d’Astrophysique de Paris (IAP) sont fortement impliqués.

Lire l’actualité scientifique


filet

archives Archives















La webradio participative du CNRS

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Imprimer Contact Crédits Plan du site