Accueil du site > Actualités
Le CNRS
 1-3 

Actualités



15.11.2018  Des micro-tunnels accélèrent la libération des anticorps dans le sang

Une équipe du Centre d’immunologie de Marseille-Luminy (CIML), en collaboration avec une équipe de l’Institut San Raffaele, vient de découvrir que la micro-architecture des ganglions lymphatiques permet la libération des anticorps dans la circulation sanguine, étape préalable à leur acheminement jusqu’au site infecté. Il s’agit de micro-conduits de collagène qui transportent ces anticorps de façon plus rapide et plus efficace, au sein du ganglion, à l’image d’un tunnel ou d’une canalisation d’eau. C’est la première fois que des scientifiques s’intéressent à la façon dont sont libérés les anticorps au niveau des ganglions lymphatiques. Les résultats sont publiés le 14 novembre 2018 dans la revue Journal of Experimental Medicine.

Lire l’actualité scientifique


07.11.2018  Les Gaulois embaumaient les têtes de leurs ennemis vaincus

Des textes anciens décrivent que l’une des pratiques rituelles les plus impressionnantes des Celtes pendant l’âge du fer (800 avant J.-C. – fin du Ier siècle avant J.-C.) était de couper les têtes des ennemis tués au combat et de les embaumer pour les exposer devant les maisons des vainqueurs. Un site de fouilles archéologiques au Cailar, dans le sud de la France, a révélé un nombre considérable d’exemples de cette pratique. Des chercheurs du laboratoire Archéologie des sociétés méditerranéennes et de l’Institut méditerranéen de biodiversité et d’écologie marine et continentale (IMBE) ont effectué des analyses chimiques sur des fragments de restes humains et animaux afin de vérifier s’ils avaient subi un traitement spécifique. Les résultats révèlent qu’une partie des échantillons analysés contiennent des biomarqueurs de résine de conifère et des molécules de composés aromatiques obtenus uniquement lorsqu’on chauffe à haute température de la résine d’arbres appartenant à la famille des pins. Il s’agit donc bien d’un traitement volontaire, correspondant à celui décrit dans les sources littéraires antiques. C’est la première fois que des analyses chimiques permettent de prouver que les Gaulois pratiquaient l’embaumement de certaines têtes durant l’âge du Fer. L’étude est publiée le 7 novembre 2018 dans la revue Journal of Archaeological Science.

Lire l’actualité scientifique


06.11.2018  Les courbes affectent la migration et l’expression du génome des cellules

La migration des cellules participe à de nombreux processus physiologiques tout comme à la propagation de certains cancers. Des chercheurs de l’Institut de science des matériaux de Mulhouse (IS2M) ont étudié ces mouvements et mis en évidence un nouveau phénomène : la curvotaxie. Elle désigne la capacité des cellules à migrer en fonction de la courbure de leur environnement, y compris à l’encontre de la gravité. Ces travaux ont mobilisé notamment des chercheurs de l’Institut des sciences du mouvement - Etienne - Jules Marey, publiés dans Nature Communication, montrent également que cette courbure influence l’expression de certains gènes.

Lire l’actualité scientifique


 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site