Accueil du site > Actualités
Le CNRS
 1-10 

Actualités



22.09.2020  Comment les cyanobactéries comptent-elles jusqu’à dix ?

Dans la revue eLife, Amel Latifi, enseignante chercheuse au Laboratoire de chimie bactérienne révèle un aspect-clé de la différenciation chez une cyanobactérie multicellulaire. Chez cette bactérie, une cellule sur dix "renonce" à la photosynthèse pour s’engager dans la fixation de l’azote atmosphérique. Cette cellule différenciée produit un morphogène, PatS, dont le gradient supprime la différenciation des cellules voisines et établit ce patron d’expression. Ce travail montre comment la cellule produisant PatS échappe à son action : une autre protéine, HetL, entre directement en compétition avec PatS pour sa liaison à l’activateur de la différenciation HetR.

Lire l’actualité scientifique


22.09.2020  L’ARN polymérase du SARS-CoV2 est-elle son tendon d’Achille ?

Le SARS-Cov-2, responsable de la maladie COVID19, est un coronavirus dont le matériel génétique est reproduit lors de l’infection par une ARN polymérase extraordinaire, dix fois plus rapide que celle des autres virus, mais beaucoup moins fidèle. Elle produit des erreurs qui, si elles ne sont pas corrigées, peuvent mener à des mutations. En utilisant des médicaments anti-grippaux comme l’Avigan, des chercheurs du laboratoire Architecture et fonctions des macromolécules biologiques (AFMB) sont arrivés à lui faire accumuler de nombreuses mutations jusqu’à rendre le génome non fonctionnel. Ces résultats sont publiés dans la revue Nature Communications.

Lire l’actualité scientifique


18.09.2020  Une nouvelle méthode pour reconstruire les vitesses de glissement des failles normales actives

Afin de pouvoir prédire l’occurrence des futurs séismes, il est essentiel de connaître la vitesse à laquelle une faille accumule les déplacements sur une longue période de temps. Or, il existe très peu de mesures de vitesse de failles sur des durées supérieures à 20 000 ans. C’est pourquoi une équipe de recherche du Centre de recherche et d’enseignement de géosciences de l’environnement (CEREGE) a développé une nouvelle méthode permettant de mesurer la vitesse d’une faille normale en contraignant l’histoire de la surface de la facette triangulaire à partir de la concentration en nucléide cosmogénique 36Cl. Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont appliqué cette méthode à des échantillons de roches affleurant sur le versant de quatre facettes triangulaires le long d’un profil vertical dans les Apennins en Italie.

Lire l’actualité scientifique


14.09.2020  Rencontres : Méditerranée, traits d’union ?

Du lundi 14 au mercredi 16 septembre 2020, de 18h à 22h à l’ Institut d’Études Avancées de Marseille (IMéRA), artistes, critiques, chercheurs, commissaires d’exposition ou conservateurs de musées se retrouvent pour échanger, débattre et partager des points de vue critiques comme des œuvres venues du monde méditerranéen. A l’occasion de Manifesta 13 à Marseille, et dans le cadre de l’IMéRA, qui accueille chaque année des chercheurs et des artistes en résidence, il s’agit d’ouvrir un lieu de pensée, un espace de rencontres et de débats à propos de la création contemporaine en Méditerranée.

Sur réservation uniquement.
 

En savoir plus


08.09.2020  Bourses ERC« Starting »2020 : une chercheuse CNRS marseillaise sélectionnée

L’ERC a annoncé la semaine dernière la liste des 436 lauréats de l’appel à projets "starting grants" 2020 doté de 677 M€. Avec 38 lauréats sur son territoire, la France arrive en 4e position derrière l’Allemagne (88), le Royaume-Uni (62) et les Pays-Bas (42). En tout, l’agence a reçu 3 272 propositions, ce qui porte le taux de succès à 13,3 %. Les starting grants s’adressent aux chercheurs de toutes nationalités ayant obtenu leur doctorat depuis 2 à 7 ans. Parmi les 38 lauréats hébergés en France, 20 sont rattachés au CNRS. Parmi eux, Cécile Albert, chercheuse CNRS à l’Institut méditerranéen de biodiversité et d’écologie marine et continentale (IMBE).

Lire le communiqué de Presse


04.09.2020  L’échouage des sargasses dans les Caraïbes : des images satellite aux Vibrio de leurs microbiomes

Depuis 2011, des échouages importants de sargasses pélagiques sont observés dans tout le bassin caribéen, sur les côtes de la Guyane, du Brésil, du golfe du Mexique et de l’Afrique de l’Ouest. Un échantillonnage transatlantique a été effectué en 2017 grâce à l’imagerie spatiale. En combinant différents types de mesures, des chercheurs de l’Institut méditerranéen d’océanologie (MIO) ont montré que les biofilms associés aux sargasses pouvaient contenir une forte proportion de Vibrio, bactérie halophile - aquatique vivant dans l’eau, jusqu’à 56 fois celle trouvée dans l’eau de mer.

Lire l’actualité scientifique


01.09.2020  Dilatation du temps radiocarbone, géodynamo et préhistoire

Pour calculer l’âge d’un objet ancien à partir de la mesure du carbone 14 (14C) qu’il contient, il faut connaître la teneur en 14C de l’atmosphère contemporaine de l’époque d’apparition de cet objet. Une nouvelle courbe de calibration a permis à une équipe internationale dont fait partie Edouard Bard, professeur au Collège de France et au Centre européen de recherche et d’enseignement de géosciences de l’environnement (CEREGE), de calculer le rythme de l’horloge radiocarbone avec une précision sans précédent. Il s’avère qu’entre 50.000 et 40.000 ans BP, il y a environ deux fois plus d’"années-radiocarbone" que d’années du calendrier. Avec des conséquences pour datations dans les domaines de la préhistoire et de la paléoclimatologie.

Lire l’actualité scientifique


01.09.2020  Une bactérie de notre intestin livre un nouvel antibiotique

Alors que le monde s’inquiète de la résistance croissante des bactéries aux antibiotiques, certaines solutions se trouvent en nous-mêmes. Des scientifiques, principalement basés à Grenoble et à Marseille dont l’Institut des sciences moléculaires de Marseille (ISM2), l’Institut de microbiologie de la méditerranée (IMM) et le Laboratoire d’ingénierie des systèmes mMacromoléculaires (LISM), ont ainsi découvert qu’une bactérie présente dans notre intestin produisait un antibiotique particulièrement intéressant : la ruminococcine C1. Elle est en effet efficace contre des souches bactériennes résistantes sans leur faire développer de nouvelles défenses, ne se dénature pas dans des conditions physiologiques et est compatible avec un développement industriel. Publiés dans la revue PNAS, ces travaux ouvrent la voie à l’exploration de toute une famille d’antibiotiques.

Lire l’actualité scientifique


01.09.2020  Lumière sur la pompe biologique : impact de la bioluminescence

Dans l’océan, la lumière solaire diminue graduellement dans les premières centaines de mètres, puis l’obscurité devient totale. Dans cet environnement obscur, un des biomes les moins connus de la planète, de nombreux organismes émettent leur propre lumière : c’est la bioluminescence. Dans cette revue, les auteurs de l’Institut méditerranéen d’océanologie (MIO) ont rassemblé l’ensemble des connaissances actuelles et mis en avant une vision nouvelle du rôle de la bioluminescence dans le cycle du carbone, bousculant les paradigmes actuellement acceptés.

Lire l’actualité scientifique


01.09.2020  10 000 ouvrages sur OpenEdition Books

Le cap des 10 000 ouvrages disponibles en ligne sur OpenEdition Books vient d’être franchi. À cette occasion, la plateforme OpenEdition propose une sélection de dix collections récemment publiées, illustrant la diversité et la richesse de son catalogue.

Lire l’actualité scientifique


 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site