Accueil du site > Actualités > Comment les mouches réagissent-elles en chute libre ?
Le CNRS

Comment les mouches réagissent-elles en chute libre ?



Comment les insectes en vol perçoivent-ils la gravité ? Concernant la mouche, une équipe de l’Institut des sciences du mouvement - Etienne-Jules Marey (CNRS/AMU) vient de montrer que cet insecte ne dispose pas de capteurs d’accélération détectant les situations de micro-gravité (chute libre), à la différence des vertébrés qui perçoivent les chutes même dans le noir. La mouche, elle, ne peut compter que sur sa vision et sa perception de l’écoulement de l’air, grâce à ses antennes et ses poils, pour se repérer dans l’espace et éviter le crash. Ces résultats ont été obtenus en recréant les conditions de la chute libre grâce à une petite tige de métal collée sur le thorax d’une mouche ainsi maintenue au plafond d’une boite à l’aide d’un électro-aimant. Ces travaux ouvrent la voie à une future conception bio-inspirée des pilotes automatiques des aéronefs et des drones en faisant, à l’instar de la mouche, une économie de capteurs.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site