Accueil du site > Actualités > Construire un cerveau plus petit mais fonctionnel quand la nourriture manque
Le CNRS

Construire un cerveau plus petit mais fonctionnel quand la nourriture manque



En conditions de carence alimentaire, le cerveau en construction est capable de réduire sa production de neurones tout en préservant leur diversité. Cette stratégie d’adaptation à l’environnement nutritionnel a été découverte chez la mouche drosophile mais pourrait également concerner les mammifères. Ces résultats ont été publiés dans la revue Cell Reports par l’équipe de Cédric Maurange à l’Institut de biologie du développement de Marseille, en collaboration avec le Conseil de la recherche médicale (MRC) au Royaume-Uni.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site