Accueil du site > Actualités > Des benzodiazépines dans les venins de serpent !
Le CNRS

Des benzodiazépines dans les venins de serpent !



Les venins de serpent sont redoutés pour leurs effets toxiques, voire leur létalité. Ils sont devenus une source inestimable d’outils moléculaires notamment pour décrypter les cibles biologiques de leurs toxines. Une équipe internationale, dont Pierre Edouard BOUGIS, chercheur au Centre de recherche en neurobiologie neurophysiologie de Marseille (CRN2M), révèle la présence, dans le venin d’un serpent corail, d’une nouvelle classe de toxines dont l’action s’apparente à celle des benzodiazépines en ciblant avec une haute affinité le récepteur de type A de l’acide γ-aminobutyrique (GABAA). Cette étude est publiée dans la revue PNAS.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site