Accueil du site > Actualités > Des nanoparticules d’or pour maintenir de l’eau liquide à 200 °C à pression ambiante
Le CNRS

Des nanoparticules d’or pour maintenir de l’eau liquide à 200 °C à pression ambiante



Alors que les réactions chimiques se produisant dans des liquides métastables exigent généralement l’utilisation d’un autoclave scellé sous pression pour reculer le point d’ébullition, des chercheurs ont mis en place une technique expérimentale, à l’aide de nanoparticules d’or comme nanosources de chaleur, leur permettant de réaliser des réactions hydrothermales à pression ambiante dans un milieu réactionnel ouvert. Ces travaux issus de l’Institut Fresnel ont fait l’objet d’une publication dans les premières pages de la nouvelle revue ACS Omega.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site