Accueil du site > Actualités > Des souris pour modéliser l’hépato-carcinome humain et identifier de nouvelles thérapies
Le CNRS

Des souris pour modéliser l’hépato-carcinome humain et identifier de nouvelles thérapies



Les récepteurs à activité tyrosine kinase (RTKs) assurent le maintien de l’homéostasie des tissus et leur activation oncogénique confère aux cellules cancéreuses des propriétés agressives et la résistance aux thérapies. Grâce à une approche génétique chez la souris, l’équipe de Flavio Maina à l’Institut de biologie du développement de Marseille (IBDM), démontre la remarquable vulnérabilité du foie à une légère augmentation des RTKs, même sous leur forme non-oncogénique ; de plus, les chercheurs ont établi que les tumeurs hépatiques apparaissant chez les souris correspondent à celles trouvées dans un sous-groupe de patients présentant un hépato-carcinome. Cette étude qui a conduit à la découverte des nouveaux traitements anticancéreux, a été publiée le 6 juin 2017 dans la revue Hepatology.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site