Accueil du site > Actualités > Incidence réduite des cancers chez les patients souffrant de maladies neurologiques : une explication moléculaire
Le CNRS

Incidence réduite des cancers chez les patients souffrant de maladies neurologiques : une explication moléculaire



Des études épidémiologiques indiquent une incidence réduite de certains types de cancers chez les patients souffrant de maladies du système nerveux central. Le cas le plus frappant est celui de la maladie d’Alzheimer, dont les patients présentent un risque de cancer jusqu’à 50 % inférieur à celui encouru par les autres patients. Une première interprétation moléculaire pouvant expliquer ces relations paradoxales de comorbidité inverse entre cancers et maladies neurologiques a été publié le 20 février dans la revue PLOS Genetics par l’équipe du Professeur Alfonso Valencia en collaboration avec le psychiatre Rafael Tabarés-Seisdedos et le Dr Anaïs Baudot, bioinformaticienne à l’Institut de mathématiques de Marseille.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site