Accueil du site > Actualités > Inhibition allostérique de CRISPR-Cas9
Le CNRS

Inhibition allostérique de CRISPR-Cas9



Dans la course aux armements entre les bactériophages et leurs proies, les protéines virales anti-CRISPR inactivent l’immunité bactérienne CRISPR-Cas9. En combinant des approches de biologie structurale, biochimie et biologie cellulaire, les scientifiques dont Adeline Goulet, chercheuse CNRS au laboratoire d’Architecture et fonction des macromolécules biologiques (AFMB), décrivent un mécanisme inédit d’inhibition allostérique de CRISPR-Cas9 rendant ce système inapte à reconnaître sa cible. En outre, l’identification d’un système CRISPR-Cas9 naturellement résistant à cet inhibiteur représente l’un des premiers exemples de mécanismes anti-anti-CRISPR. Ce travail a été publié dans la revue Molecular Cell.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site