Accueil du site > Actualités > L’azote moléculaire (N2) enfin détecté sur une comète grâce à Rosetta
Le CNRS

L’azote moléculaire (N2) enfin détecté sur une comète grâce à Rosetta



La sonde cométaire Rosetta de l’ESA a, pour la première fois, mesuré l’azote gazeux d’une comète et ainsi fourni des indices sur les premiers stades de formation de notre système solaire. Les conclusions de l’étude menée par une équipe internationale dont des chercheurs de laboratoires français notamment du laboratoire d’astrophysique de Marseille (LAM), sous la direction de Martin Rubin de l’Université de Berne, ont été publiées dans la revue « sciences ». Elles indiquent notamment que les océans terrestres ne peuvent dériver de contributions de comètes de type Chury.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site