Accueil du site > Actualités > L’oxygène trouvé dans la comète Tchouri est plus ancien que le Système solaire
Le CNRS

L’oxygène trouvé dans la comète Tchouri est plus ancien que le Système solaire



Le bombardement radiolytique des grains de glace d’eau dans la nébuleuse protosolaire est insuffisant pour expliquer la grande quantité d’oxygène moléculaire détectée par la mission Rosetta dans la chevelure de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. Ce résultat implique que l’oxygène cométaire a forcément été produit dans le milieu interstellaire, à une époque antérieure à la genèse de la nébuleuse protosolaire et des planétésimaux à partir desquels les corps du système solaire se sont formés. C’est la conclusion de l’étude publiée dans la revue The Astrophysical Journal par une équipe internationale de chercheurs pilotée par des scientifiques du Laboratoire d’astrophysique de Marseille (LAM).

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site