Accueil du site > Actualités > La nature du fer exporté joue un rôle majeur dans son cycle océanique
Le CNRS

La nature du fer exporté joue un rôle majeur dans son cycle océanique



Pour la première fois, une équipe internationale dont l’Institut méditerranéen d’océanographie (MIO) a réalisé des observations in situ de la régénération bactérienne du fer dans la zone mésopélagique – l’océan « noir » où la lumière ne pénètre pas – de l’océan Austral et de la mer Méditerranée. En combinant ces observations à des simulations numériques du modèle biogéochimique PISCES, les chercheurs ont mis en évidence les rôles contrastés du fer biogénique et du fer lithogénique dans la zone mésopélagique. Ils ont démontré que la nature biogénique ou lithogénique du fer particulaire exporté vers les profondeurs contrôlait le réapprovisionnement de ce réservoir profond en fer dissous à l’échelle globale.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site