Accueil du site > Actualités > Le séquençage du nouveau coronavirus révèle une subtile différence avec le SRAS
Le CNRS

Le séquençage du nouveau coronavirus révèle une subtile différence avec le SRAS



Des chercheurs d’Aix Marseille Université, du CNRS et de l’Université de Montréal ont identifié dans la séquence de la protéine « Spike » du 2019-nCoV des motifs de maturation absents chez les coronavirus de chauve-souris les plus proches et chez les SARS-Coronavirus. La présence de ce motif suggère que le 2019-nCoV adopte un mécanisme d’activation qui utilise des protéases cellulaires ubiquitaires appelées Furines, au contraire du SRAS CoV par exemple. Ces résultats sont publiés dans la revue Antiviral Research.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site