Accueil du site > Actualités > Les badlands : une source majeure de sédiments et de carbone organique particulaire d’origine géologique dans les rivières
Le CNRS

Les badlands : une source majeure de sédiments et de carbone organique particulaire d’origine géologique dans les rivières



À partir de plusieurs bases de données et de sédiments fluviatiles - matières en suspension et laisses de crue - provenant du bassin versant du Rhône, trois équipes de recherche issues de laboratoires mixtes du CNRS dont le Centre européen de recherche et d’enseignement de géosciences de l’environnement (CEREGE) et l’Institut méditerranéen d’océanographie (MIO), de l’IRSN et d’EdF ont démontré que les badlands, des formes remarquables car hautement érodées du relief, peuvent être considérés comme des hot-spots majeurs de libération de sédiments et de carbone organique fossile dans les rivières. Un exemple est ici donné pour les badlands qui se sont développés sur des roches sédimentaires marneuses distribuées dans le bassin versant de la Durance et alimentant significativement le Rhône et le golfe du Lion.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site