Accueil du site > Actualités > Les fourmis redessinent la steppe
Le CNRS

Les fourmis redessinent la steppe



La très grande diversité des relations entre les fourmis et les plantes est déjà bien connue. Mais les fourmis peuvent-elles aller jusqu’à modifier la configuration de la végétation dans laquelle elles vivent ? Après avoir étudié le stock de graines et les germinations dans les dépotoirs que les fourmis réalisent aux entrées de leurs nids, des chercheurs de l’Institut méditerranéen de biodiversité et d’écologie marine et continentale (IMBE) montrent que non seulement les fourmis concentrent les graines dans leurs dépotoirs mais qu’elles augmentent aussi la richesse des espèces qui y germent par la suite. Ces résultats sont parus dans la revue Myrmecological News le 31 mai 2016.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site