Accueil du site > Actualités > Les sédiments marins archivent les crises du champ magnétique terrestre
Le CNRS

Les sédiments marins archivent les crises du champ magnétique terrestre



Les variations passées de l’intensité du champ magnétique terrestre sont reflétées par la production d’isotopes dans l’atmosphère. Des chercheurs du CNRS notamment du Centre européen de recherche et d’enseignement en géosciences de l’environnement (CEREGE), d’Aix Marseille Université et du CEA ont ainsi utilisé un isotope tiré des sédiments marins pour retrouver ces crises géomagnétiques sur une durée particulièrement longue. Le béryllium 10 livre ici une frise qui s’étend sur les 850 000 dernières années, au cours desquelles sa concentration fluctue en fonction de l’intensité du champ magnétique terrestre. Ces travaux, publiés dans la revue Journal of Geophysical Research : Solid Earth, fournissent un nouvel outil pour étudier les variations passées du champ magnétique terrestre et son comportement à venir.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site