Accueil du site > Actualités > Les végétaux subissent le maximum d’extinctions dans les points-chauds mondiaux de biodiversité
Le CNRS

Les végétaux subissent le maximum d’extinctions dans les points-chauds mondiaux de biodiversité



Si les extinctions d’espèces sont l’une des conséquences majeures des pressions humaines qui s’exacerbent depuis l’Anthropocène, les mécanismes sous-jacents sont bien moins connus. Une étude publiée dans la revue Current Biology par un consortium international impliquant un chercheur de l’Institut méditerranéen d’écologie et de biodiversité marine et continentale (IMBE) montre que chez les végétaux le maximum d’extinctions se déroule dans les points-chauds mondiaux (hotspots) de biodiversité ; toutefois, cette « plongée vers l’extinction » demeure plus lente que chez d’autres groupes taxonomiques.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site