Accueil du site > Actualités > Mécanisme d’autorégulation négative chez les intégrases de bactériophages
Le CNRS

Mécanisme d’autorégulation négative chez les intégrases de bactériophages



Grâce à une étude approfondie sur la bactérie Escherichia coli, des chercheurs du Laboratoire de Chimie Bactérienne de Marseille (UPR 9043) montrent pour la première fois que les intégrases, enzymes responsables de l’intégration des génomes de phages dans celui des cellules hôtes, s’autorégulent négativement. Ce mécanisme qui permet notamment l’acquisition de nouveaux gènes est d’une importance cruciale dans la compréhension du transfert horizontal de gènes chez les bactéries. Ces travaux ont été publiés le 7 octobre 2010 dans la revue PLoS Genetics.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site