Accueil du site > Actualités > Même les scientifiques ont des stéréotypes de genre… qui peuvent freiner la carrière des chercheuses
Le CNRS

Même les scientifiques ont des stéréotypes de genre… qui peuvent freiner la carrière des chercheuses



Nous avons beau être convaincus que les sciences ne sont pas qu’une affaire d’hommes, le concept de science demeure beaucoup plus fortement associé au masculin qu’au féminin dans les esprits. Ce biais automatique, déjà identifié dans la population générale, est aussi présent chez la plupart des scientifiques sans que les intéressés n’en aient forcément conscience. Et dans certaines conditions, il peut conduire des jurys pourtant rigoureux à défavoriser les femmes lors de concours pour la promotion de chercheurs et chercheuses. Ce sont les résultats d’une étude menée par des scientifiques du Laboratoire de psychologie sociale et cognitive (LAPSCO), du Laboratoire de psychologie cognitive (LPC), et de l’Université de British Columbia (Canada), avec le soutien de la Mission pour la place des femmes du CNRS, publiée dans la revue Nature Human Behaviour le 26 août 2019.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site