Accueil du site > Actualités > Naissance des étoiles : la plupart des galaxies n’enfantent pas dans la douleur
Le CNRS

Naissance des étoiles : la plupart des galaxies n’enfantent pas dans la douleur



Les observations effectuées sur le télescope spatial Herschel de l’ESA montrent que les collisions entre galaxies ne jouent qu’un rôle secondaire dans le processus de formation des étoiles. A l’époque où la plupart des étoiles se sont formées, les quantités de gaz en jeu dans les galaxies étaient suffisantes pour engendrer « spontanément » une production nourrie d’étoiles. Ces résultats, obtenus dans le cadre du programme international GOODS-Herschel, qui réunit notamment, côté français, des chercheurs du laboratoire d’astrophysique de Marseille/Observatoire astronomique de Marseille Provence, décrivent un scénario de l’évolution des galaxies moins tourmenté que ne le pensaient les scientifiques. Ils sont publiés en ligne dans la revue Astronomy and Astrophysics.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site