Accueil du site > Actualités > Nouvelle stratégie pour l’optimisation des catalyseurs électrochimiques supportés
Le CNRS

Nouvelle stratégie pour l’optimisation des catalyseurs électrochimiques supportés



L’amélioration des performances d’un catalyseur moléculaire peut s’envisager par la modification de sa structure, mais aussi de celle de la matrice qui le supporte, qui peut en changer totalement les propriétés. Dans le cadre d’une collaboration avec l’université de Bochum, les chercheurs dont Christophe Léger et Vincent Fourmont du laboratoire de Bioénergetique et ingénierie des protéines (BIP) montrent que dans des systèmes optimisés, ces effets peuvent prévenir complètement et durablement l’inactivation d’un catalyseur d’oxydation de l’hydrogène par l’oxygène sans compromettre l’efficacité du système. L’approche est particulièrement utile/envisageable dans le contexte des biopiles à combustibles, où le catalyseur sur une des deux électrodes oxyde le dihydrogène, mais peut être inactivé par le dioxygène qui peut traverser la membrane de la fuelcell.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site