Accueil du site > Actualités > Premiers résultats scientifiques de Philae : Tchouri se révèle… différente
Le CNRS

Premiers résultats scientifiques de Philae : Tchouri se révèle… différente



Des molécules organiques inédites sur une comète, une structure assez variée en surface mais plutôt homogène en profondeur, des composés organiques formant des amas et non dispersés dans la glace… ce sont quelques-uns des résultats issus des premières données de Philae à la surface de la comète « Tchouri ». Réalisés dans le cadre de la mission Rosetta de l’ESA, ces travaux ont notamment mobilisé des scientifiques marseillais de l’Institut méditerranéen d’Océanographie (MIO), l’Institut Fresnel et le Laboratoire d’Astrophysique de Marseille (LAM). Ils sont publiés au sein d’un ensemble de huit articles, le 31 juillet 2015, dans la revue Science. Ces résultats in situ, très riches en informations inédites, mettent en évidence quelques différences par rapport aux observations antérieures de comètes et aux modèles en vigueur.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site