Accueil du site > Actualités > Quand Chlore et Hydrogène vivent une liaison électrique
Le CNRS

Quand Chlore et Hydrogène vivent une liaison électrique



A ce jour, on en connait peu sur la décomposition de la molécule cholorométhane (CH3CI) qui appauvrit la couche d’ozone. Un chercheur de l’Institut de chimie radicalaire (ICR) en collaboration avec des collègues d’universités Brésiliennes se sont donc penchés sur ses processus de dissociation et révèlent un type inédit de liaison entre ces deux fragments chlore et hydrogène sous radiation UV. Ces derniers forment un complexe moléculaire stabilisé par des interactions électrostatiques. Des travaux publiés dans J. Am. Chem. Soc. qui pourraient être pris en compte dans le domaine des matériaux en vue de dispositifs photovoltaïques plus efficaces.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site