Accueil du site > Actualités > SLX4 et SUMO, des poids lourds dans le maintien de la stabilité du génome
Le CNRS

SLX4 et SUMO, des poids lourds dans le maintien de la stabilité du génome



La protéine SLX4 est un suppresseur de tumeur qui était considéré comme une simple plate-forme de recrutement de nombreuses enzymes requises pour la réparation de l’ADN et la stabilité du génome. L’équipe de Pierre-Henri Gaillard au Centre de recherche en cancérologie de Marseille, en collaboration avec les équipes de Filippo Rosselli et Patricia Kannouche à l’Institut Gustave Roussy, révèle une nouvelle fonction de SLX4 dans le contrôle de la SUMOylation, une modification post-traductionnelle des protéines. Les fonctions de SUMOylation du complexe SLX4 modulent la réponse au « stress réplicatif » qui perturbe la duplication de l’ADN. Ces travaux sont publiés dans la revue Molecular Cell.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site