Accueil du site > Actualités > Tolérance des cellules aux lésions de l’ADN : d’abord un peu de diversité, puis beaucoup de stabilité…
Le CNRS

Tolérance des cellules aux lésions de l’ADN : d’abord un peu de diversité, puis beaucoup de stabilité…



Toute cellule possède deux stratégies qui lui permettent de tolérer les dommages induits dans la molécule d’ADN, l’une responsable de l’apparition de mutations et l’autre, fidèle, dite de contournement des dommages. Des chercheurs du Centre de recherche en cancérologie de Marseille apportent une nouvelle vision de la réponse des cellules aux stress de l’environnement. Ils démontrent dans une publication dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, que les cellules bactériennes dont l’ADN est endommagé « choisissent » dans un premier temps de produire des mutations, avant de mettre en place le mécanisme de contournement.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site