Accueil du site > Actualités > Un cas d’immunité comportementale chez la drosophile
Le CNRS

Un cas d’immunité comportementale chez la drosophile



Les eucaryotes disposent d’un système immunitaire leur permettant d’éliminer les microorganismes pathogènes. Cette réponse directement antimicrobienne peut s’accompagner d’une immunité dite comportementale par laquelle l’hôte modifie son comportement pour minimiser l’impact de l’infection. L’équipe de Julien Royet à l’Institut de biologie du développement de Marseille (IBDM), révèle les mécanismes par lesquels la détection d’un composant des bactéries par le système nerveux de la drosophile affecte son comportement. Cette étude a été publiée le 7 mars 2017 dans la revue eLife.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site