Accueil du site > Actualités > Un "exosquelette" protéique essentiel à l’activité de la polymérase du virus de la rougeole
Le CNRS

Un "exosquelette" protéique essentiel à l’activité de la polymérase du virus de la rougeole



La machinerie de réplication de virus de la rougeole est complexe. Des investigations fonctionnelles et structurales couplées à la modélisation apportent un nouvel éclairage sur l’interaction entre deux protéines du complexe polymérase : la protéine P stabilise la polymérase à la manière d’un exosquelette dynamique via la cohésion d’un cœur d’hélices surenroulées. L’étude, parue dans Science Advances, permettra la conception d’antiviraux et la compréhension d’autres mécanismes biologiques. cette étude a été menée par des chercheurs du Centre international de recherche en infectiologie (CIRI) et du laboratoire Architecture et fonction des macromolécules bologiques (AFMB).

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site