Accueil du site > Actualités > Une GTPase à 3 états pour contrôler les mouvements d’une bactérie
Le CNRS

Une GTPase à 3 états pour contrôler les mouvements d’une bactérie



Les petites GTPases sont des régulateurs majeurs de la motilité cellulaire chez les eucaryotes, où elles fonctionnent comme des interrupteurs à 2 positions. C’est aussi le cas de la bactérie Myxococcus xanthus, qui a la particularité de changer sa direction de mouvement de façon coordonnée grâce à la petite GTPase MglA et son régulateur négatif, MglB. Paradoxalement, MglA et MglB sont localisés aux pôles opposés de la bactérie et donc séparées l’une de l’autre. Dans cette étude publiée dans la revue Nature Communications, les chercheurs dont Tâm Mignot, directeur de recherche CNRS au Laboratoire de chimie bactérienne (LCB) ont découvert une clé importante du mécanisme d’action de MglA et MglB en montrant que MglA est en fait une GTPase à 3 états.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site