Accueil du site > Actualités > Une galaxie vidée de son gaz en traversant un amas
Le CNRS

Une galaxie vidée de son gaz en traversant un amas



Une équipe internationale1 dirigée par des chercheurs du Laboratoire d’astrophysique de Marseille (LAM) a découvert des trainées de gaz s’étendant sur 300 000 années-lumière derrière la galaxie NGC 4569, la galaxie spirale la plus massive de l’amas de la Vierge2. Ces queues, cinq fois plus longues que la galaxie, sont faites de gaz d’hydrogène ionisé, le matériel à partir duquel sont fabriquées les étoiles. Les scientifiques estiment que la galaxie a déjà perdu 95 % de ce gaz, réduisant fortement sa capacité à former de nouvelles étoiles. Traversant l’amas de la Vierge à la vitesse vertigineuse de 1200 km/s, la galaxie subit de plein fouet la pression exercée par le gaz chaud de l’amas (une force similaire au vent que ressent un motard lancé à vive allure). Cette découverte explique pourquoi les galaxies des amas contiennent en général moins de gaz et de jeunes étoiles que les galaxies plus isolées. Elle a été réalisée grâce à la caméra ultrasensible MegaCam, installée sur le télescope CFHT à Hawaï.

1 Rassemblant des chercheurs du CNRS, de l’Observatoire de Paris, et de diverses institutions en Allemagne, Australie, Autriche, Canada, Etats-Unis, Italie, Japon et Royaume-Uni.

2 Un amas de galaxies situé à 55 millions d’années-lumière de notre galaxie, la Voie lactée.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site