Accueil du site > Actualités > Une nouvelle technologie pour identifier le loquet d’une micro-arbalète bactérienne
Le CNRS

Une nouvelle technologie pour identifier le loquet d’une micro-arbalète bactérienne



Certaines bactéries ont développé une structure contractile, appelée système de sécrétion de type VI, qui fonctionne en tout point comme une arbalète capable de décocher une micro-flèche létale dans des bactéries cibles avec lesquelles elles sont en compétition pour l’accès aux ressources de l’environnement. Cette flèche est entourée d’un ressort, qui en se contractant, permet l’éjection de la flèche. Les chercheurs du Laboratoire d’ingénierie des systèmes macromoléculaires (LISM) ont identifié, chez une souche pathogène d’Escherichia coli, l’élément qui permet d’arrêter la polymérisation de la flèche. Cette nouvelle protéine, appelée TagA, sert également de loquet pour maintenir le ressort sous tension. Cette étude a été publiée le 24 septembre 2018 dans la revue Nature Microbiology.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site