Accueil du site > Actualités > Y-a-t-il un pilote dans l’oiseau ?
Le CNRS

Y-a-t-il un pilote dans l’oiseau ?



Lorsque les goélands volent vers l’avant, la mer balaie leur champ visuel d’avant en arrière. Ce "flux optique" leur fournit des informations cruciales sur la vitesse et la hauteur. La perception de ce flux optique serait-elle impliquée dans une sorte de « pilote automatique » ? C’est ce que vient de démontrer une équipe européenne dont Franck Ruffier, chercheur CNRS à l’Institut des sciences du mouvement - Etienne-Jules Marey (ISM) qui a développé un modèle mathématique de contrôle d’altitude appelé « régulateur de flux optique ». En effet, ce modèle prédit l’altitude de vol des goélands. Leurs travaux sont publiés dans la revue Royal Society Interface.

 

Rechercher

sur le site de la délégation

Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site