Recherche

Briques de base de la recherche publique, les laboratoires façonnent le paysage scientifique local et constituent un atout indispensable au rayonnement du territoire. Une des grandes forces du CNRS en Provence et Corse est d’œuvrer dans tous les champs de la connaissance. Il bénéficie de grands équipements et infrastructures de recherche ainsi que de hauts lieux de rencontres scientifiques de renommée internationale. Animateur de la communauté scientifique sur son périmètre, le CNRS en Provence et Corse travaille en partenariat étroit avec les établissements d’enseignement supérieur et de recherche, les collectivités locales et les acteurs du monde économique.

Ecosystème et partenaires

Le CNRS joue un rôle fédérateur essentiel au fonctionnement et au rayonnement de la recherche française, grâce notamment à des partenariats avec le monde académique, les entreprises et les collectivités territoriales. Cette approche partenariale est structurante en matière de politique scientifique, d’innovation et de formation. Un des atouts de la délégation Provence et Corse est sa richesse partenariale, avec une grande densité d’acteurs de la recherche présents sur le territoire.

Les partenaires académiques

Le CNRS s'attache à mener une politique de site favorisant les synergies et optimisant les moyens.

A travers ses laboratoires, le CNRS en Provence et Corse collabore avec plus de 30 établissements d'enseignement supérieur et de recherche, parmi lesquels :

♦ les universités et principales grandes écoles

♦ les autres organismes de recherche nationaux représentés en région

Le CNRS en Provence et Corse est membre fondateur de l’Initiative d’Excellence (Idex) d’Aix-Marseille, lauréate du Programme d’Investissement d’Avenir et portée par la fondation A*MIDEX. Son objectif est de valoriser et développer le potentiel exceptionnel du site d’Aix-Marseille, en le dotant d’une recherche et d’un enseignement supérieur de rang mondial.

Les laboratoires et la délégation du CNRS en Provence et Corse s’engagent et soutiennent les grands projets structurants du site Aix-Marseille sélec­tionnés dans le cadre des PIA tels que les laboratoires d’excellence (Labex), les Instituts Convergence, les Ecoles Universitaires de Recherche (EUR) ou les Réseaux Hospitaliers Universitaires (RHU).

Les partenaires territoriaux

Le CNRS en Provence et Corse entretient des liens forts avec les représentants de l’Etat en région ainsi que les collectivités locales à travers, notamment, les projets de recherche financés par les contrats de plan État-Région ou les fonds européens FEDER. La Métropole Aix-Marseille Provence, les conseils départementaux ainsi que les villes apportent également un appui significatif aux laboratoires afin de favoriser le développement de la recherche scientifique et technologique ainsi que de l’innovation.

Le partenariat avec les entreprises

L’organisme fonde sa stratégie de développement sur des partenariats d'innovation actifs. Ces collaborations s’incarnent notamment dans des projets de recherche communs, des brevets, des structures de recherche public-privé, y compris à l’international, et la création de start-up. Autant de réalisations concrètes qui font du CNRS un acteur majeur de l’écosystème français de l’innovation.

Les laboratoires du CNRS en Provence et Corse développent des partenariats étroits avec de grands groupes (Thales, Siemens, Total…) comme avec de plus petites entreprises, et mènent une politique active en matière de transfert des résultats de la recherche.

Membre fondateur et actionnaire de la SATT Sud-Est, le CNRS en Provence et Corse apporte une contribution importante à toute la chaîne de l’innovation et soutient les porteurs de projets d’entreprises innovantes.

Le CNRS en Provence et Corse a également participé à la création du label « Plateformes Technologiques Aix-Marseille ». Les 52 plateformes labellisées ont pour objectif de mettre à disposition de la communauté scientifique et du monde socio-économique des infrastructures de pointe pour l’exécution de contrats de recherche, de collaborations partenariales ou des prestations de services externes.

Nos laboratoires

Les 81 unités de recherche et de service du CNRS en Provence et Corse produisent des savoirs dans tous les domaines de la recherche, de la chimie à l’ingénierie en passant par la physique, les sciences de l’Univers ou les mathématiques. Tous les instituts du CNRS sont représentés. Deux disciplines prédominent toutefois : les sciences humaines et sociales et les sciences biologiques.

Quelques chiffres

Au 1er janvier 2020, le CNRS Provence et Corse regroupe 81 unités de recherche et de service, dont :

  • 61 laboratoires de recherche
  • 12 unités de service
  • 8 fédérations de recherche

Institut écologie et environnement - INEE

Site du CNRS-INEE

Institut national de physique nucléaire et de physique des particules - IN2P3

Institut des sciences humaines et sociales - INSHS

Site du CNRS-INSHS

Institut des sciences de l'information et de leurs interactions - INS2I

Institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions - INSMI

Institut national des sciences de l’Univers - INSU

Infrastructures de recherche

Le territoire bénéficie de grands équipements et infrastructures de recherche à la pointe des connaissances scientifiques et technologiques. Il accueille également de hauts lieux de rencontres scientifiques, de renommée internationale.

Les grandes infrastructures

Le CNRS est l’établissement français porteur d’environ 80 infrastructures de recherche de grande envergure. Ces équipements de pointe bénéficient à l’ensemble de la communauté scientifique et sont répartis dans le monde entier.

Les laboratoires du CNRS en Provence et Corse sont impliqués dans 22 de ces infrastructures, comme le Large Hadron Collider (LHC), l’infrastructure mondiale la plus importante dans le domaine de la physique des particules.

Le territoire abrite les sites secondaires de 12 structures et est le site d’implantation principal d’infrastructures majeures en sciences humaines et sociales, information scientifique et technique et en astrophysique :

  • L’infrastructure OpenEdition conçoit les nouveaux modes d’édition scientifique numérique dotés d’outils d’exploitation, d’appropriation et de collaboration en ligne. L’infrastructure permet d’améliorer l’impact des projets de recherche pluridisciplinaires et leur capacité à transférer leurs résultats aux acteurs socio-économiques pour répondre aux défis sociétaux aux niveaux national et européen. OpenEdition est un acteur leader aux niveaux européen et international pour ce qui concerne l’innovation dans le domaine de l’édition scientifique en libre accès. Cette infrastructure participe à l’amélioration de la qualité des recherches par une meilleure circulation des savoirs scientifiques et par une amélioration des conditions de son évaluation.
  • KM3NeT est un télescope à neutrinos de seconde génération en cours d’installation dans les abysses de la Méditerranée. Cette infrastructure est conçue pour détecter la très faible lumière générée par des interactions des neutrinos dans l’eau. Un des objectifs majeurs de KM3NeT est la mesure de la hiérarchie de masse des neutrinos ainsi que la découverte et l'étude des sources astrophysiques de neutrinos cosmiques Ces infrastructures permanentes en mer profonde offrent d’importantes opportunités de synergie avec les Sciences de la Terre, de la Mer et de l’Environnement. Au niveau mondial, il n'existe pas d'autre infrastructure de ce type. Dans le cadre du développement et du déploiement de KM3NeT, plus d’une quinzaine de partenariats industriels ont été établis. Le développement de technologies spécifiques a également mené au dépôt d’un brevet et à la création d’une start-up, PowerSea, autour des systèmes de connexions innovants dans le domaine de la connectique marine.

Audiodescription

Les hauts lieux de rencontres scientifiques

Créé en 1981 par des mathématiciens pour des mathématiciens, le Centre international de rencontres mathématiques (CIRM) est un lieu unique. Au cœur du Parc des Calanques, il est entièrement dédié à l’accueil de chercheurs venus du monde entier qui se rencontrent, travaillent à plusieurs, échangent, se transmettent leurs savoirs, font avancer ensemble des questions centrales de mathématiques, préparent des projets ambitieux en interaction avec d’autres sciences et diffusent leurs savoirs auprès des jeunes chercheurs et doctorants. Le CIRM est une pépinière de talents, un bouillon de cultures mathématiques. Il accueille aujourd’hui plus de 4500 chercheurs par an, ce qui en fait le premier centre d'accueil de rencontres mathématiques au monde.

Les rencontres scientifiques qui se tiennent à l’Institut d’études scientifiques de Cargèse (IESC) ont souvent été à l’origine de découvertes majeures en physique et disciplines proches. Bien que la physique demeure le thème privilégié des rencontres qui s’y tiennent, l’IESC a depuis quelques années ouvert ses portes à toutes les disciplines scientifiques. Né dans les années 60, bénéficiant d’un cadre exceptionnel, l’Institut est reconnu à l’international pour la qualité scientifique de son programme. Georges Charpak a été un participant assidu et a accompagné les activités de l'Institut à ses débuts. Des scientifiques d’excellence, lauréats du prix Nobel, Lasker ou Fields organisent et participent régulièrement aux rencontres qui se déroulent à l'IESC.